Assainissement individuel regroupé

L’assainissement individuel regroupé peut s’avérer avantageux dans deux cas :

  • Lorsque de deux ou trois maisons ne disposent même pas d’une parcelle de terrain pour installer un dispositif de traitement des eaux.
  • Lorsque vous voulez réduire le coût d’installation et d’entretien de l’assainissement de plusieurs logements qui sont contraints de mettre en place des systèmes d’épuration individuels.

Voici nos conseils !

Qu’est-ce que l’assainissement individuel regroupé ?

Quand parle d’assainissement individuel, on fait généralement référence aux logements de 6 jusqu’à 20 Equivalent-habitant. Lorsque vous voulez mettre en place un système d’assainissement regroupé, il ne faut donc pas aller au-delà de cette limite, sinon vous entrez dans le domaine de l’assainissement semi-collectif. Et là, les textes réglementaires qui régissent le dimensionnement de votre dispositif ne sont plus les mêmes.

Le principe est simple : il s’agit de mettre en place un seul dispositif d’assainissement pour plusieurs logements.

Cette option attire de plus en plus de propriétaires de logements qui, par manque de place, ne peuvent pas installer un système individuel pour chaque logement ou qui ne peuvent pas choisir les filières traditionnelles encombrantes, composées d’une fosse septique et d’un épandage.

Mais le gain de place n’est pas le seul avantage de l’assainissement individuel regroupé.

Une solution simple pour réduire les coûts de l’assainissement

Le groupement de logements vous permet de gagner sur le prix d’achat d’un seul dispositif, mais aussi de faciliter les démarches nécessaires pour son installation.

Les propriétaires des logements peuvent également partager les coûts d’entretien et de fonctionnement du dispositif, par exemple le coût des vidanges et la consommation d’électricité au cas où ils choisiraient d’installer une micro-station.

Il convient toutefois de s’assurer que tous les propriétaires s’entendent entre eux afin d’éviter les situations problématiques. Entre autres, vous devez anticiper les mesures à prendre en cas de vente d’un logement ou de litige concernant le partage des coûts de fonctionnement, etc. L’essentiel est donc de prendre au cas par cas les différentes éventualités.

Quel dispositif d’assainissement regroupé installer ?

Comme nous avons déjà mentionné, pour gagner davantage de place, il est préférable de vous tourner vers un système agréé, bien que la fosse toutes-eaux avec épandage soit encore autorisée.

Dans ce cas, deux dispositifs sortent du lot pour leur grande compacité, mais aussi pour leur haut rendement épuratoire.

  • Le filtre compact en fibre de coco, par exemple le modèle SETA Tricel, qui nécessite une emprise au sol de moins de 15m2.
  • Une micro-station d’épuration à culture fixée, telle que le modèle Novo Tricel, dont l’emprise au sol est de 5 à 10 m2.

Ces deux dispositifs d’assainissement sont agréés par le Ministère de l’Environnement et de la Santé. Autrement dit, ils peuvent traiter des eaux usées issues d’un groupement de logements et rejeter directement les eaux traitées dans la nature.

En conclusion, sachez que les réglementations en vigueur ne vous empêchent pas d’opter pour une solution d’assainissement regroupé. On ne saurait donc trop recommander de creuser cette piste pour économiser sur tous les fronts.

Qui Sommes-Nous ?

Prix ANC est un site web indépendant d’informations sur le domaine de l’assainissement non collectif. Nous nous spécialisons dans le contenu informatif à forte valeur ajoutée, pour vous aider dans vos projets !