Fosse septique filtre coco : prix de l’installation

Fosse septique filtre coco : prix de l’installation

Comprendre l’assainissement non collectif des eaux usées n’est pas une mince affaire. Entre les filières traditionnelles et agréées, les dispositifs écologiques, le Service public d’assainissement non collectif (SPANC), les systèmes d’épuration compacts, les filtres passifs, etc., il y a effectivement de quoi y perdre son créole.

Essayons d’y voir plus clair !

Votre maison n’est pas raccordée à un réseau de collecte public ? Alors, vous êtes obligé d’installer un système autonome, capable d’épurer l’ensemble de vos eaux usées domestiques, c’est-à-dire les eaux-vannes et les eaux ménagères.

Mais choisir le modèle adapté à votre maison n’est pas une chose aisée. Pour mieux vous aider, nous allons vous présenter l’un des nombreux systèmes que vous pouvez mettre en place. Il s’agit de la fosse septique filtre coco. Prix, fonctionnement, avantages… Nous allons tout vous expliquer à propos de ce système d’assainissement.

Comment fonctionne cette filière ?

Pour faire simple, elle est constituée de deux parties :

En amont, on trouve une fosse toutes-eaux qui remplace la fosse septique traditionnelle et qui assure le prétraitement des eaux.

En aval, un massif filtrant contenant des fibres ou copeaux de coco est installé. Son rôle est d’épurer les eaux traitées.

En réalité, cette cuve compacte sert à remplacer le système d’épandage traditionnel, dont l’emprise au sol peut aller jusqu’à plus d’une centaine de mètres carrés.

Les eaux arrivent tout d’abord dans une cuve étanche qu’est la fosse toutes eaux. Là, les matières solides sont séparées des matières liquides par décantation et forment des boues au fond de la cuve.

Ensuite, les eaux transitent vers le massif filtrant et sont réparties sur toute la surface du média grâce à un auget basculant et des plaques perforées.

Les dérivés de coco sont très riches en bactéries aérobies qui peuvent digérer les matières organiques restantes afin d’épurer les effluents.

Enfin, les eaux sont infiltrées dans le sol ou rejetées dans la nature.

Avantages de la fosse septique filtre coco

Le filtre compact figure actuellement parmi les solutions les plus plébiscitées par les foyers en guise de dispositif d’assainissement non collectif. Et ce choix n’est pas anodin, car cette filière possède de nombreux avantages.

En effet, le dispositif est :

  • Compact : son emprise au sol est de moins de 15m2,
  • Écologique : le média filtrant est 100% naturel et recyclable,
  • Facile à installer et à utiliser : il ne requiert aucun réglage,
  • Conçu pour fonctionner sans électricité,
  • Adapté pour les résidences principales et secondaires

Pourquoi choisir la fibre de coco ?

La fibre de coco est en réalité un terme qui désigne la fibre naturelle qui entoure la noix de coco. Elle est constituée de mésocarpe fibreux destiné à protéger la noix.

Ce type de média filtrant est très riche en lignine ce qui lui donne une grande rigidité et une excellente imperméabilité à l’eau. Grâce à cette caractéristique, la fibre de coco est également très résistante à la décomposition.

Par ailleurs, la fibre de coco constitue un support idéal pour le développement des bactéries épuratrices dans les eaux.

Au fil du temps, le média filtrant tel que la fibre de coco, la laine de roche ou les coquilles de noisette va peu à peu se dégrader en épurant les eaux usées. Au bout de 5 à 10 ans, il faut donc penser à le changer. Cette tâche est assurée par un professionnel de l’assainissement et peut être plus ou moins onéreuse. L’avantage de la fibre de coco est qu’elle n’a pas besoin d’être recyclée, mais seulement rechargée.

Prix de la filière

Pour installer une fosse septique filtre coco, il faut prévoir environ 5000 euros. Ce prix n’intègre pas la mise en place du système. Si on inclut cette opération, la filière vous coûtera entre 7 000 et 7 500 euros.

Le coût varie généralement selon la taille de l’installation et quelques autres facteurs comme :

  • La marque du filtre compact,
  • Son dimensionnement,
  • Son matériau de fabrication : béton, plastique (PE) ou Plastique Renforcé en fibre de Verre (PRV),
  • Etc.

Sachez également qu’il existe d’autres postes de dépenses que vous devez considérer. On cite par exemple le tarif de l’étude de faisabilité de votre projet qui varie entre 200 et 500 euros.

Prévoyez également environ 50 à 350 euros pour le contrôle de votre projet par le SPANC avant le début des travaux. Après l’achèvement, ce service va réaliser un second diagnostic, dont le cout peut varier entre 70 à 135 euros. Ces contrôles sont obligatoires pour que ce service puisse certifier votre système d’assainissement individuel.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que le prix total de la mise en place d’un filtre coco est moins important que celui d’un dispositif d’assainissement classique.

L’entretien du dispositif, une opération à ne pas négliger

Tout dispositif d’assainissement doit être entretenu pour garantir son bon fonctionnement dans le temps. Pour le filtre compact, cette tâche est simple à réaliser, car le dispositif n’est pas doté d’un équipement électrique ou électronique.

Tous les 3 à 6 mois, vous pouvez faire un contrôle visuel de votre station d’épuration. Cette vérification est rapide et peut être réalisée par vous-même. Assurez-vous donc que les systèmes de ventilation ne sont pas obstrués.

Dans son fonctionnement normal, le dispositif ne devrait également dégager aucune odeur inhabituelle. Si c’est le cas, il faut contacter rapidement un spécialiste de l’assainissement pour faire un diagnostic complet de la filière.

Une fois par an, vous devez faire appel à un technicien agréé qui va prendre en charge l’entretien de votre dispositif. C’est une des conditions qui vous permet de conserver la garantie du produit.

Lors de sa visite, le professionnel va vérifier le bon fonctionnement de votre installation ainsi que l’état du média filtrant. Contrairement au simple contrôle visuel, l’entretien annuel génère un coût qui oscille entre 50 et 200 euros.

Lorsque le filtre compact épure les eaux, des boues se forment dans la cuve de prétraitement. Celles-ci doivent être évacuées lorsque leur volume correspond à 50 % de celui de la cuve. En général, la fosse doit être vidangée tous les 2 à 4 ans. Là encore, vous devez contacter un professionnel de l’assainissement. Le tarif de la prestation varie entre 150 et 300 euros.

Le filtre coco Tricel Seta Simplex peut vous faire économiser davantage

Auparavant, le filtre à coco était considéré comme un système qui ne peut fonctionner sans la fosse toutes eaux installée séparément du massif filtrant, ce qui implique un prix assez élevé.

C’est notamment pour cela que la marque Tricel a développé un modèle de filtre dénommé Seta Simplex, disponible à partir de 4 jusqu’à 9 EH. Il est aussi composé d’une fosse et d’un massif filtrant, sauf que ces deux compartiments sont intégrés dans une seule et même cuve.

Le principal avantage de ce système est qu’il est très léger, prêt à poser et ultracompact (emprise au sol de 6 m2 pour un logement de 5 EH). Il est de ce fait plus facile à transporter. De plus, il ne requiert pas de gros travaux de terrassement pour son installation.

En choisissant ce nouveau modèle de filtre compact de Tricel, vous pourrez donc réduire davantage le coût d’achat et celui de la mise en place de votre assainissement.

Des subventions pour réduire le prix d’installation d’un filtre coco

L’Etat aide les particuliers qui désirent faire des travaux d’assainissement, étant donné que cela nécessite un investissement de plusieurs milliers d’euros. Différents types d’aides et subventions sont ainsi mises en place et peuvent être accordées sous certaines conditions.

Les subventions des communes et des conseils généraux

Ce type d’aide concerne seulement les travaux de réhabilitation de l’assainissement. Pour obtenir des renseignements concernant leur montant, leurs conditions d’attribution, etc., adressez-vous à votre département, car cela varie en fonction de la zone où se trouve votre installation.

Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH)

L’ANAH accorde également des subventions à condition que les travaux visent à améliorer votre système d’assainissement existant. Le montant de l’aide est calculé suivant vos revenus.

La TVA à taux réduit

Le taux de la TVA peut être réduit à 10 % lorsque vous engagez des travaux de rénovation ou de réhabilitation de votre système d’assainissement avec un filtre coco. Autre condition, votre logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

L’Eco-Prêt à Taux Zéro

Ce genre de prêt est accordé en fonction de vos revenus. Il concerne les travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement individuel.

Enfin, sachez que la Caisse d’Allocation Familiale (CAF), les Agences de l’Eau et les Caisses de retraite peuvent aussi vous accorder d’autres soutiens financiers. Pour bénéficier de ces aides, il est recommandé de vous renseigner auprès du SPANC de votre commune avant de vous lancer dans les travaux d’installation du filtre coco. Ceci vous permet d’avoir une vision du prix global de votre filtre coco, étant donné que ces aides et subventions sont accordées avant le début du chantier et sont souvent cumulables.

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, le filtre coco est un dispositif qui permet de traiter efficacement vos eaux usées. C’est un système aux multiples avantages et qui peut vous faire bénéficier de nombreuse aides et subventions.