Quelques bonnes raisons de choisir une micro-station individuelle agréée

De nos jours, les micro-stations d’épuration sont considérées comme une solution reconnue pour assurer le traitement des eaux usées domestiques, grâce à leurs hauts rendements épuratoires. Ce sont également des dispositifs très compacts par rapport aux filières traditionnelles avec épandage. Toutefois, elles sont soumises à un agrément national.

Que signifie donc une micro-station individuelle agréée et pourquoi choisir cette filière ?

Qu’est-ce qu’une micro-station d’épuration ?

Également appelée mini-station d’épuration, cette filière a plusieurs dénominations. Cependant, les versions officielles fournies par les Ministères de l’Écologie et de la Santé sont « micro-station » et « microstation ».

De plus, les micro-stations sont disponibles en deux versions : celles utilisant la technologie à cultures libres et celles qui ont recours au procédé « à cultures fixées ».

En général, ces deux modèles fonctionnent de façon écologique comme une station d’épuration urbaine. Ils utilisent des bactéries toujours présentes dans les effluents pour éliminer les matières organiques qu’ils contiennent.

Ce qui différencie les deux technologies, c’est que les bactéries restent en suspension dans les eaux pour les micro-stations à boue activée, alors qu’elles sont fixées sur un support pour les modèles à culture fixée.

L’agrément est-il un gage de la qualité du dispositif ?

Pour un système d’assainissement individuel, un agrément ministériel est nécessaire dans la mesure où il constitue une garantie de la fiabilité de la fabrication de la micro-station.

Autrement dit, un dispositif d’assainissement individuel agréé répond aux normes imposées par la législation française. C’est-à-dire qu’il peut prendre en charge le traitement de l’ensemble de vos eaux usées domestiques, puis relâcher les eaux en éliminant les risques de pollution, tout en respectant l’environnement.

Parmi tant d’autres dispositifs sur le marché, la gamme de micro-stations Tricel de 1 à 20 EH fait par exemple l’objet d’agréments ministériels n° 2011-006, n°2012-003 et n°2011-006-ext 1 à 9, publiés au Journal officiel le 03/01/13.

Cela signifie que, lorsque la configuration de terrain le permet, vous pouvez donc choisir librement ce genre de dispositif en guise de système d’assainissement non collectif, sans qu’aucune objection ne puisse vous être opposée.

Pourquoi choisir une micro-station individuelle agréée ?

C’est visuellement qu’on voit le principal avantage de la micro-station. En fait, c’est un dispositif très compact (emprise au sol d’environ 5m2, contre 10m2 pour un filtre compact ou 100m2 pour une fosse septique avec épandage).

Cette filière possède également d’autres atouts.

  • Son rendement épuratoire est élevé (jusqu’à 99%),
  • Elle ne requiert pas de gros travaux de terrassement,
  • C’est un dispositif sans odeur (la fosse toutes eaux, par exemple, peut générer des gaz et des odeurs nauséabondes),
  • C’est un système d’assainissement écologique (le traitement des eaux ne requiert aucun produit chimique),
  • Etc.

Conclusion

Une micro-station individuelle agréée vous permet donc de traiter les eaux usées selon les normes en vigueur. Outre sa compacité, elle offre de nombreux autres avantages. Enfin, pour en faire poser une, prévoyez un budget de 5000 à 15 000 euros, selon la taille de votre maison, la marque choisie et la difficulté du chantier.